Céline Roos

Lire Écrire Rêver

Des histoires vraiment très courtes !

Depuis quelques années, chaque été, une membre du forum Atramenta propose des défis de textes très courts. Il s’agit d’écrire en cinquante-cinq mots au plus de petits textes inspirés d’une citation provenant d’un roman. Ces défis sont accessibles dans la rubrique « Auteur cherche auteur » du forum.

Je vais recopier ici quelques-unes de mes histoires très courtes, écrites au fil des derniers mois.

Le Vieux-Port de Montréal (photo de Christophe95 sur Wikimedia Commons)

Histoires d’animaux

Je fixe ces pages jaunâtres vers lesquelles je ne peux laisser filer mes mots. Découragée, je m’apprête à fermer mon cahier quand je vois un petit éphémère s’y dresser. Il a surgi, les lignes brillantes, sur deux pattes, et semble m’apostropher en un cri muet d’horreur pour que je ne l’écrase pas.

Lire la suite

Petite bibliographie de nouvelles

Il est clair, une fois de plus, que ma veine fictionnelle est enfouie quelque part et que je me suis un peu égarée. J’écris beaucoup, mais ce que j’écris me semble trop proche de l’autobiographie ou, parfois, au contraire, trop déjanté et surréaliste. Alors, je vais raconter où j’en suis de mes lectures. Les mêmes ouvrages traînent parfois pendant des mois sur ma table de chevet puisque j’ai constamment plusieurs livres entamés. Je vais mentionner principalement les recueils de textes courts, nouvelles ou autres. D’ailleurs, j’hésite à le faire car je lis encore principalement en anglais, mais certaines de ces nouvelles sont traduites en français.

John Gardner

https://www.rarebookcellar.com

Je suis en train de terminer ma lecture du recueil de nouvelles de John Gardner, The Art of Living and Other Stories (1974,…, 1989). Il s’y trouve quelques gemmes ! En particulier, je pense à « The Joy of the Just » : une nouvelle excellente, finalement comique, alliant la cruauté paysanne, le désir de revanche avec le discours religieux et l’hypocrisie de tous. Les textes sont variés, en thème et en taille, la plus longue (100 pages), « Vlemk The Box Painter », étant un beau conte à propos d’un peintre capable de donner la parole à ses créations, qui est une réflexion sur la création artistique, la vocation artistique, et la reconnaissance que l’artiste peut espérer ou craindre.

Lire la suite

Une nouvelle (ou un tableau): la Tour Hors-Jeu

C’est en l’honneur du 10e Festival d’Échecs d’Été de Strasbourg qui se déroule actuellement que j’ai décidé de composer la petite nouvelle qui suit.

La Tour Hors-Jeu

Ses doigts, dans la poche de sa veste, ne cessaient de tourner en tous sens la pièce d’échecs qui n’aurait pas dû s’y trouver. Cela faisait des années que, chaque fois qu’il jouait un tournoi dans la région, Sébastien emportait la tour noire avec l’espoir de la rendre à son propriétaire. Il n’avait jamais réussi à le faire.

Lire la suite

Un Rêve : Filmer la vie d’une maison de ville

Je suis inspirée par la proposition de François Bon : 10 | mise en quatre (in nocturnes de la BU d’Angers), une proposition d’écriture à partir du « Chasseur de crépuscules » de Julio Cortàzar.

Maison d’appartements à Strasbourg (Google maps)

Un Rêve : Filmer la vie d’une maison de ville

Si j’étais cinéaste, je me consacrerais à la chronique de vie d’une maison d’appartements petits-bourgeois. Ce serait difficile, car il faudrait évoquer les ruptures, les naissances, les morts, les déménagements, les nouvelles arrivées, les nouveautés technologiques (même si elles ne consistent qu’à remettre le système électrique au niveau des normes de sécurité acceptées, ou l’installation d’un ascenseur, l’arrivée de la fibre). Je filmerais aussi les images prises au vol de bébés, devenus enfants ensuite, jouant dans la cour ou enfermés par mégarde dans l’ascenseur, plus tard leurs premières bêtises d’adolescents, et leurs rencontres sentimentales avant qu’ils ne s’en aillent et laissent leurs parents seuls, à se disputer ou s’ennuyer. Il me faudrait consacrer une trentaine d’années à ce film pour qu’il soit vraiment fidèle à la réalité du temps qui passe.

Lire la suite

Une Nouvelle: le Rendez-vous des Peintres

Le rendez-vous des peintres

Mme Grenat attendait sereinement et tentait de regarder autour d’elle malgré le produit liquide dans ses yeux. Trois hommes vêtus de blanc étaient arrivés ensemble. L’un d’entre eux s’était assis dans la salle d’attente qu’elle savait décorée d’objets artisanaux africains faits de bois et de végétaux divers. Tressés, sculptés, assez sombres, avec une touche sinistre ; ils contrastaient avec la figure de l’homme au visage pâle et rond dans sa tenue claire. Il portait un tee-shirt enfoncé dans un corsaire large qui laissait voir les mollets au-dessus de chaussettes et de sandales. Les deux autres, légèrement à l’écart, échangeaient parfois quelques mots. Ce ne pouvait pas être des patients.

Gustave Caillebotte: les Peintres en bâtiment (esquisse, 1877)
Marie Berhaut 52, coll. Part. (Wikimedia Commons)

Lire la suite

Thème par Anders Norén | Réalisation Nicolas Bourbon

  Politique de confidentialité | Déclaration de confidentialité