Céline Roos

Lire Écrire Rêver

Une mini-nouvelle : la rébellion du petit carnet

Une proposition d’écriture de Régine Detambel s’intitule « les usages du carnet ». Elle m’a inspiré le petit conte loufoque, légèrement dystopique mais un peu innocent qui suit.

Copie d’une des dernières pages d’un des carnets préparatoires de Sur la route par Jack Kerouac, intitulé « Notes nocturnes et diagrammes pour Sur la route » (novembre 1949). Exposition « Sur la route de Jack Kerouac : L’épopée, de l’écrit à l’écran » (16 mai – 19 août 2012) au Musée des lettres et manuscrits de Paris. Déposé par Prosopee (Wikimedia Commons)

La Rébellion du Petit Carnet

Le petit carnet recevait ses pensées fugaces et lui donnait le temps, pendant qu’elle les notait, de réfléchir à leurs causes et leurs implications. Parfois, il lui offrait une illumination, un élément de réponse à un mystère qui se cachait quelque part dans sa mémoire. Ce carnet représentait un certain confort : elle y écrivait lorsqu’elle n’avait pas envie d’être assise en face d’un ordinateur, mais plutôt dans un coin de son sofa ou à une table d’un salon de thé. Immanquablement pourtant, elle recopiait plus tard ces notes dans un document sur son ordinateur.

Lire la suite

Petite astuce pour contrer le syndrome de la page blanche

Voici une petite astuce qui m’aide à combattre la déprime qui s’installe lorsque je me sens atteinte du syndrome de la page blanche.

Je l’ai trouvée sur le site Language is a Virus en anglais qui se présente avec l’idée de guérir le blocage de l’écrivain grâce à des suggestions d’écriture dont certaines sont réellement positives. Ainsi, hier, je suis tombée sur la suggestion « Make a list of everything that makes you feel motivated right now. » Je l’ai traduite pour moi-même par la question suivante :

Qu’est-ce qui me donne le sentiment d’avoir de la motivation, maintenant ?

Image par Pexels de Pixabay

Lire la suite

Citations de compensation

Quelques soucis de santé plus (mon chat) ou moins (moi) importants m’ont envahi l’esprit cette semaine. N’étant pas capable d’écrire, je vais utiliser des extraits d’autres auteurs pour créer cet article.

La langue crée le personnage

19/11/2019. Je feuillette Reading Shakespeare’s Dramatic Language ; A Guide de la série Arden Shakespeare (2001) et particulièrement l’article « Style, rhetoric and decorum » par Lynne Magnusson.

p. 28, à propos de Shylock :

« […] the cautious sizing up of a man’s words and assets suggested by Shylock’s repeating of what Bassanio says – the langage ‘fits’ or, indeed, creates the speaker. »

+

« […] Here, without questions, schemes of repetition are not primarly ornemental but have a clear dramatic function in bringing out the plurality of the play’s voices. »

Ma traduction :

« […] lorsque Shylock répète ce que dit Bassanio, il semble évaluer les mots de l’homme et ses atouts : la langue convient au locuteur ou, en fait, le crée. »

+

« […] Sans conteste, ici, les schémas de répétition ne sont pas avant tout ornementaux mais ont clairement la fonction dramatique de faire ressortir la pluralité des voix de la pièce. »

Magnusson fait remarquer l’opposition entre les paroles typiques d’un noble de Bassanio et celles plus prosaïques, prudentes et calculatrices de Shylock. Quant aux répétitions de segments de phrases de l’un à l’autre personnage, elles permettent encore une fois de poser le personnage de Shylock. Le style, la couleur de ses phrases et mots ne font pas qu’aller au personnage. Elles le créent aussi, elles le construisent.

Lire la suite

Aller-retours temporels

Nous serons bientôt en 2020. Lorsque j’étais enfant, j’avais calculé l’âge que j’aurais en 2000 : quarante-six ans. Je me demande si j’avais une idée de ce que j’allais devenir plus tard et de ce que je suis aujourd’hui. J’avais une idée assez nette de ce que je ne voulais pas devenir : je ne voulais pas me compromettre, être corrompue, vivre pour l’argent. Je voulais vivre selon mes valeurs de l’époque (quelque chose de l’ordre du chevaleresque). Ont-elles beaucoup changé ? Je ne crois pas mais je me suis calmée, suis (un peu) plus sage, plus prudente. Je voulais que ma vie soit une aventure. J’ai été servie. J’espère que ce n’est pas fini.

Ashes to Ashes – image Amazon

Lire la suite

Un an de retraite et Dans les Coulisses : le Prologue

Il est difficile de ne pas penser à la retraite à cause du climat social actuel, des manifestations, des annonces du gouvernement et de discussions sur les forums divers. Le sujet (plus précisément, celui des pensions de retraite) me met pourtant parfois d’humeur chagrine. Pour l’oublier, il faudrait peut-être cesser d’écouter et regarder les nouvelles de la télé et de la radio.


Actrices en scène au Théâtre du Globe de Silvano Toti
Représentation de la Mégère Apprivoisée
Rome en 2004. Albarubescens (Wikimedia Commons)

Hommage à cette directrice d’école qui s’est suicidée récemment, accablée de responsabilités. Je n’ai pas été chef d’établissement mais je sais qu’ils sont écrasés de travail. C’est presque la même chose pour les enseignants des écoles, des collèges et des lycées. J’ai heureusement pu partir à la retraite, un mois avant mes soixante-cinq ans. Je n’étais pas assurée de gagner une pension raisonnable, non, je l’avais calculée à l’avance : elle s’élève à bien moins que le montant du seuil de pauvreté, complémentaires incluses. Je ne regarde pas de trop près, je ne veux pas me fâcher.
Je dis que j’ai heureusement pu partir à la retraite car, plus d’une fois, j’ai pensé que ce n’était pas juste de travailler aussi durement. J’ai pensé qu’il valait mieux m’arrêter pour avoir des chances de vivre un peu plus longtemps et ne pas être complètement épuisée, au moment où je serais radiée des cadres, hors de fonction. Hors de fonction peut signifier plusieurs choses, n’est-ce pas ?

Lire la suite

Vitrine d’oeuvres en lecture libre

Je vais tenter ici de faire une petite promotion de mes textes en lecture libre (surtout des nouvelles courtes mais quelques autres textes aussi) sur le site Atramenta. Celui-ci permet de publier en lecture libre ou payante et de communiquer avec d’autres auteurs et lecteurs sur un forum.

Capture d’écran de ma page sur Atramenta

Au rayon anticipation / science-fiction / imagination

Lire la suite

Le centième article du blog : Science-Fiction et Moon de Duncan Jones

J’ai d’autant plus hésité à publier l’article d’aujourd’hui sur mon blog qu’il s’agit de mon centième ! Une de mes méthodes habituelles, lorsque j’hésite trop est d’aller chercher dans mes vieux cahiers des textes écrits plus tôt que je retravaille un peu alors. Typique de mon caractère indiscipliné, ce centième article ne sera ni à propos d’écriture ni de lecture, mais d’un film.

Cette année, en mars, j’avais utilisé une idée suggérée par François Bon, celle d’écrire à partir d’une scène de film. Le film qui m’a certainement marquée le plus au cours de ces dernières années est Moon (2009) de Duncan Jones.

Il est vrai que ce film m’a fait une forte impression d’une part pour la maîtrise de sa narration qui n’a pas sacrifié à la mode mais aussi pour son contenu qui allie les thèmes actuels de la biogénétique, d’une possible exploitation minière de la lune, de la « psychologie » des robots et de nos préoccupations face à un capitalisme agressif.

Lire la suite

Chronique citadine : chez l’ophtalmo

Pendant près de vingt ans, elle avait consulté une ophtalmologiste, une dame très myope. Les hommes de sa famille n’appréciaient pas cette dame froide et sans sens de l’humour, selon eux. Elle la trouvait très bien, efficace, attentive et elle avait toujours été satisfaite de ses soins. La doctoresse n’avait probablement pas été sensible au charme de ses parents qui en avaient été un peu froissés.

Marseille, vue de la Tour du fanal
du Fort Saint Jean prise à travers
de la résille de béton du MUCEM
GrandBout (Wikimedia Commons)

Mais là, elle avait un problème de vision. Des petits points noirs, comme accrochés à une résille, se promenaient de bas en haut dans son œil gauche. Lorsqu’elle voulut appeler son ophtalmo, elle apprit que celle-ci avait pris sa retraite et elle fit donc le numéro du cabinet suggéré. Ce n’était pas si loin, cela allait et elle obtint un rendez-vous rapidement lorsqu’elle expliqua ce qui lui arrivait.

Lire la suite

Pour les autres: agir ou réfléchir?

Aujourd’hui, je vais publier un vrai article de blog, rien de bien littéraire: ni une nouvelle, ni à propos de livres. Je vais parler d’une de mes préoccupations de vivante parmi les vivants. Est-il urgent d’agir ou de réfléchir?

Lire la suite

Art et pouvoir : le musée d’histoire naturelle de South Kensington à Londres

On ne se refait pas si facilement et je suis quand même une ancienne enseignante d’anglais. Il y a quelque temps, j’ai téléchargé les textes et programmes d’enseignement concernant le baccalauréat 2021 et en particulier les définitions d’épreuves. J’ai pris note des divers axes d’étude par les enseignants de langues, parmi lesquels l’axe « Art et Pouvoir ».

Et puis j’ai pensé au Musée d’Histoire Naturelle de South Kensington à Londres, qui a ouvert ses portes la première fois un lundi de Pâques, le 18 avril 1881. Quarante mille visiteurs y ont été admis au cours des deux premières semaines.

Détail de terre cuite,
hall central
du musée d’histoire naturelle de Londres.
photo; Iridescent
https://commons.wikimedia.org/wiki/

Lire la suite

Thème par Anders Norén | Réalisation Nicolas Bourbon

  Politique de confidentialité | Déclaration de confidentialité