Mon personnage Hannah m’a donné de ses nouvelles. Vous souvenez-vous d’elle ?
Voici le premier épisode de ses aventures : Hannah et après
Et le deuxième : Salon avec poupée et Hannah
Le troisième : Hannah et Chloé vont au cirque

Hannah reprend un job étudiant

Pizzeria (licence Pixabay)

Par une froide après-midi d’automne, Hannah se trouvait seule dans une salle de restaurant faiblement illuminée. Tout en mettant en place tables et chaises et plaçant les sets, les couverts et les verres, elle (s’étonnait encore d’avoir) s’étonnait encore d’avoir accepté ce travail. Aide dans une pizzeria n’était pas vraiment ce dont elle rêvait, mais à force de chercher un emploi qu’elle ne décrochait pas, elle finissait par déprimer et ses finances étaient à sec. Elle s’était donc décidée sur un coup de tête pour changer le cours de cette suite d’échecs.

Son travail consistait à aider en cuisine pendant le service et en salle et en cuisine lorsque les clients étaient partis. Elle n’allait pas gagner grand-chose. Elle ne pensait pas que les serveurs partageraient avec elle les petits pourboires qu’ils recevraient. De toutes les façons, elle savait que les choses n’étaient plus comme autrefois. Les clients donnaient bien moins de pourboires. Elle espérait accumuler une petite réserve d’argent pour Noël, bien décidée pourtant à continuer de surveiller les annonces qui correspondaient à ses qualifications.

Il lui était déjà arrivé de travailler dans des restaurants avant ses études, l’été du bac. Elle l’avait dit à l’homme qui l’avait interrogée pour l’embauche. Comment avait-elle entendu parler de cette offre d’emploi ? Elle savait qu’ils avaient souvent besoin d’extras et avait tenté sa chance. Elle avait évité de parler de Mario qui, savait-elle, y avait déjà travaillé. Ne sachant pas comment il s’y était comporté, elle avait préféré garder une certaine prudence.

Elle avait compris un peu tard que son histoire avec Mario était une erreur. Cela datait d’avant son dernier stage. Il lui avait bien plu pour son esprit vif sur certains points : très fort aux échecs, il s’intéressait à la philo, par exemple. Et puis il était beau garçon. Mais, assez vite, elle s’était rendu compte qu’il manquait d’assurance sur bien des points. Dans sa famille, tous les hommes étaient jaloux et il n’allait pas contre la tradition. Il lui faisait des scènes pour un rien, parfois simplement lorsqu’elle allait à la petite épicerie du coin. Et puis, elle n’en revenait pas encore mais il l’arnaquait lui faisant payer plus que sa part pour des achats qu’ils auraient dû assumer équitablement. Selon lui, elle était fautive : elle n’avait qu’à faire attention ! Il n’avait pas été facile de le quitter mais elle avait finalement réussi. C’était probablement une des raisons pour laquelle elle préférait vivre chez sa mère en ce moment.

Ensuite, elle avait eu un appart du temps de son stage mais avait dû le quitter précipitamment, Mario ayant découvert où elle vivait et la harcelant à nouveau. Reprendre un appartement avec des amis lui avait alors semblé être une solution sécurisante. Pas pour longtemps. Elle se rappelait une de leurs dernières disputes.

– Oui, et tu l’avais déjà dit à tout le monde !

À son arrivée dans la pièce, Micha et Ugo se disputaient, comme d’habitude. Pouvait-on parler de disputes ? Ils s’entendaient tellement bien dans ce mode de communication !

Les deux lui dirent qu’ils étaient ravis de la revoir. Cela ne faisait pourtant pas longtemps qu’elle était partie. Ils la voyaient tous les jours puisqu’ils lui sous-louaient une pièce et l’usage du salon et des pièces utilitaires.

Au début, elle avait été ravie de leur offre. Mais, ensuite, les deux partis avaient commencé à éprouver des doutes. Ils lui avaient reproché de ne pas assez faire le ménage. Elle leur en voulait de ne pas payer le loyer régulièrement alors qu’elle contribuait sa part. Elle trouvait aussi qu’ils se dopaient trop. Ils n’avaient pas une allure de zombies mais la cocaïne est chère : ce devait être la raison pour laquelle ils avaient du mal à payer le loyer à temps.

– Vous m’avez déjà raconté cette blague ce matin. Qu’est-ce cela veut dire ?

– Ce n’est pas une blague ! Pourquoi ne serions-nous pas contents de te revoir ?

– Je n’étais pas partie longtemps, juste pour le travail.

– On essaye juste de détendre l’atmosphère. Relaxe, tu veux ?

C’est vrai qu’elle n’aimait pas les situations compliquées et était assez gênée d’être dans cette situation de mésentente.

– J’ai parlé au docteur Tabash pour tenter de négocier un délai. Il dit qu’il veut le loyer pour la fin de la semaine.

– Sinon quoi ? De toutes les façons, laisse-moi traiter avec lui.

– Quoi, quoi ?

– Qu’est-ce que tu crois ? Qu’il va nous mettre dehors comme ça ? Allez, relaxe ! Tu n’as jamais payé un loyer en retard ?

– Si, bien sûr. Mais c’était un accident. J’essaye de l’éviter. Là, on le fait régulièrement. Et vous êtes deux, plus moi. Alors, on devrait y arriver.

À la fin de la semaine, ils n’avaient toujours pas payé leur part. Ils avaient fini par le faire avec trois semaines de retard. Elle les avait alors prévenus qu’elle allait se chercher un logement. Et une autre engueulade ! Elle les mettait dans le pétrin, etc. Mais le mois suivant, elle avait payé sa part directement au proprio et elle était retournée chez sa mère.

Un mouvement du côté des cuisines la tira de ses souvenirs. La porte battante s’ouvrait laissant voir un espace à la lumière plus vive que dans le restaurant. C’était le gérant :

– Tu as fini ici ? Alors, viens dans la cuisine, ils ont besoin de toi !

Hannah lui sourit et s’y dirigea avec bonne humeur : l’endroit serait un peu plus chaud et avec plus de monde.

Rappel des épisodes précédents

Voici le premier épisode de ses aventures : Hannah et après

Et le deuxième : Salon avec poupée et Hannah

Le troisième: Hannah et Chloé vont au cirque